Le challenge du diagnostic des maladies auto-immunes

L'image clinique des personnes atteintes de maladies auto-immunes peut largement varier. Une mauvaise connaissance globale et un manque de conscience de l'existence de cette catégorie de maladie peuvent aussi augmenter le besoin d'affiner le diagnostic. Les tests sanguins peuvent répondre à ce besoin.

Les affections auto-immunes demeurent l'une des catégories de maladies les moins comprises et les moins bien reconnues. Individuellement, les maladies auto-immunes sont relativement peu courantes, à l'exception des maladies de la thyroïde, de la polyarthrite rhumatoïde et de la de la maladie cœliaque. Mais globalement, elles représentent la quatrième plus grande cause de handicap en Europe et aux États-Unis.

Les symptômes varient considérablement, en particulier d'une maladie à l'autre, mais également pour la même maladie. Dans la mesure où ces maladies affectent plusieurs systèmes de l'organisme, leurs symptômes peuvent être trompeurs, ce qui gêne l'établissement d'un diagnostic précis.

Pour aider les patients à vivre plus longtemps et en meilleure santé, il est essentiel de mieux comprendre leur maladie et d'établir un diagnostic plus rapide afin de leur administrer un traitement dans les meilleurs délais. Des outils de diagnostic fiables, par exemple les tests sanguins d'Auto-immunité, fournissent un diagnostic rapide et exact.